Un week-end de princesse (part I)

Vendredi, direction Cahors, et plus précisément le Château de Mercuès. Non, je ne suis pas devenue richissime avec les quelques articles de mon blog. J’ai juste été invitée, dans le cadre de mon stage, à découvrir ce château du XIIIème siècle. Et plus particulièrement la cuisine de Philippe Combet et de Thierry Pszonka. Deux artistes des fourneaux.

Image

Un château qui clacks bien 

Je ne peux pas vous montrer la chambre, parce que j’étais trop occupée à essayer le peignoir/hurler « c’est trop cooooool ! »/toucher à tous les échantillons offerts/sauter sur le lit/ranger mes affaires dans les armoires comme si j’allais y rester 3 ans…

Le vendredi soir, nous avons diné au Château de Mercuès. Le chef étoilé Philippe Combet semblait en forme, admirez plutôt :

Image

Amuses-bouches : Tartare de tomate et émietté de tourteau à l’huile de basilic

C’était très bon. Léger, frais, dosé parfaitement. Même si, en grande affamée, j’aurais bien aimé qu’il y en ait plus …

Image

Image

Entrée : Truffes d’été en salade de haricots verts, amandes fraiches et granny smith

Comment parler de cette entrée ? UNE TUERIE. Du croquant à tous les étages. Les truffes d’été se mariaient parfaitement avec les haricots, les amandes et la pomme verte. Une véritable explosion de saveurs (ça m’a presque donné envie d’être riche, mais pas longtemps, juste deux secondes de rêveries… et puis le double cheese, c’est bon aussi !)

Image

 Plat principal : Quasi de veau roti, purée de pomme de terre aux truffes

Un plat bien maitrisé, la cuisson sublimait la viande, et la purée de pomme de terre aux truffes… y’en avait pas assez. Inutile de vous préciser qu’à ce stade du diner, j’avais plus vraiment faim, une petite pause de trois heures n’aurait pas été de refus. Mais NON ! Le fromage arrive !

Image

Je ne me souviens plus du détail, mais je crois qu’il y avait du brie, du fromage de chèvre cendré, et un demi rocamadour.

Et pour finir : Image

Image

Dessert : Comme un vacherin vanille fraise, doigts de meringue. 

Ce qui m’a énormément plu dans ce dessert, c’est que la fouettée était au basilic. Je suis une amoureuse des mélanges fraise-basilic, menthe-fraise … J’aurais aimé un peu plus d’acidité, mais ce dessert est l’un des meilleurs que j’ai mangé.

Rendez-vous bientôt pour découvrir la suite du week-end mes chatons !

1love

Publicités

Une réflexion sur “Un week-end de princesse (part I)

  1. Blog vraiment très sympa ou l’on voyage aux travers de divers univers culinaires 🙂 très appréciable. Pourriez-vous faire un article sur le guacamole , les façons de le cuisiner avec et sans accompagnements… Merci pour tout !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s